ÉDITION/ La maison, la ville et les gens

Conçu de manière à rappeler un carnet de voyage personnel et coloré, La maison, la ville et les gens invite ses lecteurs à découvrir le phénomène des bidonvilles sous un angle nouveau. Ce livre au fini brut – couverture en carton kraft et jaquette en polypropylène – rappelle, quant à lui, la précarité des habitations et met en évidence les capacités de confection manuelle, de débrouillardise et de créativité des habitants des bidonvilles. L’utilisation de la couleur jaune, juxtaposée à plus de 150 photographies couleur et noir et blanc, transmet un certain espoir et symbolise le contact social.

Il a fallu regrouper différents types de photographies, prises par des non-professionnels, bousculer l’image grisâtre des bidonvilles, y injecter de la vie, et intégrer deux textes d’auteurs très différents dans une même publication. L’enjeu était d’articuler une série de photos de manière à traduire la multitude des destins. Il a fallu travailler avec du matériel provenant de la réalisation d’un film, sans toutefois créer la « version livre » du film, s’approprier le matériel pour en créer un ouvrage distinct, et mettre en valeur l’aspect narratif du texte en créant une séquence images-textes en lien avec le voyage de l’auteur.

2014
DFIGRAPHIK-51

dfi - bidon02dfi - bidon03dfi - bidon04dfi - bidon01